les auteurs

Nuria Tamarit

Núria Tamarit est née en 1993 à Villareal en Espagne où elle réside. Jeune autrice de bandes dessinées, elle a reçu pour Dos Monedas (La Cupula), le prix Valencia du roman graphique. Elle a également fondé un fanzine mensuel avec quatre autres jeunes auteurs et est l’illustratrice de nombreux ouvrages en Espagne. 
Ses influences et intérêts éclectiques l’ont aidée à façonner un univers graphique riche de textures suggestives et de couleurs vives. Tout un univers plein d’éléments fantastiques, de formes végétales voluptueuses, de créatures rêveuses et de personnages féminins puissants. Cette année, elle met cet univers au service de Lyon BD en réalisant l'affiche 2022 du Lyon BD Festival.

Núria partage son temps entre les commissions de bande dessinée et d’illustration, l’enseignement et l’animation d’ateliers, l’autoédition de fanzines et oeuvres et l’attention demandée par Pruna, sa chienne nerveuse. Elle commence à se faire un nom dans la bande dessinée notamment avec Géante (Delcourt), un album de JeanChristophe Deveney pour lequel elle a signé le dessin.

La louve boréale est son premier roman graphique signé aux éditions Sarbacane.


Il y a un endroit, de l’autre côté de l’océan, où les hommes partent et d’où ils reviennent après quelques semaines avec des sacs remplis d’or. Sur le Vieux Continent déchiré parf les guerres, Joana a tout perdu. Elle vend alors ses dernières possessions et s’embarquepour ce Nouveau Monde plein de promesses, décidée à intégrer une expédition d’orpailleurs.
Mais sur place, elle déchante vite : dans ces grands espaces froids et hostiles encore inexplorés, c’est la loi du plus fort qui règne et personne ne veut d’une femme dans son équipe. Qu’à cela ne tienne, elle ira seule. Bien vite, elle prend pourtant pour compagne de voyage une chienne qu’elle a libérée d’un maître cruel, avant d’être rejointe également par Opa et Tala, deux femmes Natives fuyant Matwei, un chercheur d’or prêt à toutes les violences pour assouvir sa cupidité.
Elles s’engagent alors ensemble dans une course contre la montre : il faut rentrer avant que l’hiver n’ait recouvert de son manteau mortel ce territoire des loup.

© asis ayerbe_BYN pour la photo
©Sarbacane pour le texte

Les événements liés